On croit souvent, à tort, qu’il faut être jeune et en bonne santé pour faire du sport. Et pourtant c’est tout l’inverse ! C’est en pratiquant une activité physique régulière que l’on bénéficie d’un mieux-être, qu’il soit physique ou psychologique. Et sport ne rime pas forcément avec intenses efforts.

Il existe une multitude d’activités que l’on peut pratiquer sans que les articulations, les muscles ou le squelette ne souffrent. Car au-delà du bonheur et de la décharge d’hormones qui contribuent à rendre le sport vraiment bénéfique, il s’agit avant tout de ne pas se blesser. De considérer que son âge, s’il n’est pas un handicap pour bouger, est néanmoins un facteur à prendre en compte pour pratiquer une activité en bonne intelligence et en soutirer tous les bienfaits.

D’ailleurs, les vertus du sport, parlons-en. Il faut savoir que lors d’une activité physique, le corps sécrète tout un tas d’hormones qui ont des propriétés et des conséquences bien différentes sur l’organisme  :

  • Les endorphines sont celles qui ont le plus de bénéfices sur l’humeur. Elles sont sécrétées après une séance de sport. Ce sont elles, de puissants neurotransmetteurs, qui agissent comme la morphine pour leurs propriétés d’anti-douleurs, tout en procurant une sensation grisante de plaisir, d’euphorie, et d’accalmie après l’effort. On comprend mieux pourquoi certain(e)s ne peuvent plus se passer du sport !
  • La dopamine, au même titre que les endorphines, sont les hormones du plaisir. Cependant, là où les endorphines apaisent, la dopamine stimule et permet de se sentir moins fatigué. Il n’est pas rare qu’après une séance de sport même intense, on se sente en bien meilleure forme pour affronter le reste de la journée, pour surmonter bien des obstacles. C’est l’effet de la dopamine ! Egalement sécrétée lorsqu’on pratique une activité sexuelle ou qu’on consomme de la drogue/de l’alcool, il faut admettre que c’est lors de la pratique d’une activité sportive qu’on en ressent davantage les effets bénéfiques sur la santé.
  • L’adrénaline et la noradrénaline sont connues pour être les hormones du stress. Elles motivent pour toutes les actions physiques et poussent à se lancer ! De plus, ces hormones donnent à nos cellules grasses l’ordre de déstocker. Elles parviennent à “booster” nos efforts afin d’en produire suffisamment pour avoir un bon résultat. On en retrouve par exemple dans la pratique de la musculation, du crossfit, des sprints,etc.

Evidemment, ce sont en priorité les endorphines et la dopamine que nous sécrétons lors d’activités physiques adaptées pour les séniors. Voici quelques idées sportives d’intensité modérée, pour bouger sans en avoir l’air !

Le vélo

Si vous n’avez aucune contre-indication à la pratique du vélo ( notamment pour des problèmes de dos ), le cyclisme est un sport très doux et très complet. Il est particulièrement recommandé pour activer la circulation sanguine dans les jambes, et soulage donc le phénomène de “jambes lourdes”. Une simple petite balade de 30 minutes à une heure, deux fois par semaine, en pédalant au rythme d’une balade et pas d’une course effrénée, suffit à entretenir sa condition physique et mentale !

La marche

Inévitable marche ! Les spécialistes recommandent de marcher minimum 30 minutes par jour. Or dans les faits, ce n’est pas toujours possible. Mais saviez-vous que de simples activités comme aller chercher son pain sans emprunter sa voiture, ou aller poster un colis à la Poste à pieds, suffisent à déclencher la production d’endorphines ? Prendre l’air, activer ses jambes en douceur, croiser des voisins et des commerçants, écouter le chant des oiseaux, sont autant d’activités agréables dont on bénéficie en marchant. Bien sûr, si vous avez l’âme d’un aventurier, il n’est pas interdit de marcher plusieurs heures, le long d’un chemin de Grande Randonnée qui traverse votre commune par exemple, en prenant soin de s’équiper de bonnes chaussures de marche ( pour éviter les ampoules ), voire de bâtons qui sont une aide précieuse pour soulager les articulations et les muscles.

La natation

Pas besoin d’être taillé comme un éphèbe ou une sirène pour nager ! On enfile son maillot et un bonnet de bain, et on file à la piscine municipale pour faire quelques longueurs. La natation a cet effet fou de détendre les muscles tout en les tonifiant, et il n’est pas rare de tomber dans un profond sommeil quelques heures après la sortie de la piscine ! Bouger dans l’eau est bénéfique pour les muscles et pour le mental. Particulièrement préconisé pour les personnes souffrant de problèmes de dos, la natation est l’un des sports les plus complets qui soient. On peut nager de multiples façons et à son rythme ! Bonus : la surveillance des maîtres nageurs en rassurera certains.

Le yoga

Le yoga est une activité particulièrement douce recommandée pour les seniors. En effet, elle allie les qualités d’une activité corporelle légère bienfaitrice pour les articulations, à une plénitude spirituelle très intéressante. Il peut se pratiquer seul ou en groupe et se subdivise en trois catégories : le yoga nidra recommandé pour les personnes souffrant de troubles du sommeil important, le yoga du rire pour ceux qui se sentent parfois tristes et esseulés, et enfin le yoga “classique” particulièrement indiqué pour les seniors souffrant du dos. Cette activité, bien encadrée, permet de retrouver souplesse et sérénité !

La course à pieds

Activité plus intense, la course à pieds n’est néanmoins pas réservée qu’au moins de 60 ans ! Il suffit de consulter son médecin qui sera à même d’examiner et de donner des conseils pour une pratique de la course à pieds sûre et raisonnée. Le but ne sera pas de battre des records de vitesse mais de faire travailler le muscle cardiaque et de tonifier la partie basse du corps. Pratiquée à allure modérée voire lente, la course à pieds est également bienfaitrice pour la circulation sanguine. Il faut simplement ménager ses articulations et ses tendons, simplement en pensant à s’échauffer quelques minutes ( en marchant vite par exemple ) avant l’effort, puis à s’étirer après sa séance. De plus en plus de seniors optent pour la course à pieds, il n’y a pas d’âge pour débuter !

La danse

Autour d’un thé dansant ou au sein d’une association, il est tout à fait possible de pratiquer la danse de salon pour les seniors ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la mairie de votre commune pour connaître les dates et lieux de rendez-vous. Encore une fois, il ne s’agit pas de réaliser des pirouettes et des culbutes en duo, mais de bouger en rythme au son d’une musique tango, rock, des années 80, ou plus simplement d’un slow. La danse est une activité qui libère un très grand nombre d’endorphines et de dopamines, une vraie cure de Jouvence !

Les activités ne manquent donc pas pour les seniors. Cette liste d’activités physiques n’est absolument pas exhaustive mais permet d’obtenir une vision large de toutes les potentialités offertes pour les seniors. Un avantage et pas des moindres : on a beaucoup plus de temps à consacrer à des activités sportives qu’un jeune actif de 30 ans avec ses enfants en bas âge !

Alors utilisez ce temps à bon escient en bougeant régulièrement !

La Lu Totale – octobre 2017

Share This