Accidents graves, fractures et même risque mortel, les chutes sont une vraie menace à ne pas sous-estimer et qui augmente avec l’âge. Pour vous aider à faire face à ce danger tout en conservant votre indépendance, il existe de nombreuses solutions de détection automatique des chutes. Voici un tour des avantages et inconvénients des différents systèmes proposés sur le marché.

Les chutes : première cause de mortalité chez les plus de 65 ans

Les chutes sont une véritable préoccupation pour les personnes âgées. Diminution de la vision, trouble de l’audition, environnement non adapté… Avec l’âge, le risque de chuter devient de plus en plus important. Chaque année en France, on compte plus de 2 millions de chutes accidentelles. Des chutes qui peuvent avoir des conséquences graves.

Dans notre pays, près de 12 000 personnes décèdent de chutes accidentelles chaque année, ce qui fait des chutes la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans. 70 % des chutes mortelles survenant au domicile même des seniors, ceux-ci se retrouvent souvent contraints de rejoindre des établissements spécialisés pour minimiser ces risques. Il existe pourtant diverses solutions qui permettent d’assurer une sécurité face aux chutes tout en conservant une certaine autonomie chez soi.

Détecter les chutes lourdes

Parmi les solutions les plus accessibles face aux risques de chutes, on retrouve des capteurs capables de les détecter. Prenant la forme de médaillons ou de bracelets, ces appareils détectent le choc de la personne lorsqu’elle tombe au sol. Cette technologie est très réactive et peut fonctionner partout dans la maison, voire même à l’extérieur.

En revanche, ces systèmes de détection de chutes ont aussi des limites. En premier lieu, ils ne détectent que les chutes lourdes et sont insensibles aux chutes molles (par exemple, une personne qui glisserait de son fauteuil ou le long d’un mur). Cette solution peut aussi paraître contraignante pour certaines personnes qui refusent de devoir porter un médaillon ou un bracelet.

Détecter l’inactivité

Pour ceux qui ne veulent pas se contraindre à porter un appareil sur eux, il existe aussi des capteurs. On retrouve notamment des capteurs de présence capables de détecter l’inactivité. Cette solution ne détecte donc pas à proprement parler les chutes mais les situations anormales. Ainsi, si vous tombez et restez immobile suite à cette chute, le système va détecter votre inactivité et déclencher une alerte.

Mais le fait de ne pas détecter les chutes peut aussi être préjudiciable : l’alerte lancée par l’appareil peut se produire plusieurs minutes, voire heures, après la chute, réduisant les chances de vous secourir au plus vite. La présence d’un animal de compagnie se déplaçant dans votre maison peut même suffire à fausser le système et à ne pas envoyer d’alerte.

Des capteurs optiques pour une meilleure protection

Autre solution à base de capteurs, il existe des systèmes innovants utilisant des capteurs optiques. Avec cette technique, vous bénéficiez de capteurs qui détectent les chutes même les plus molles. Dès qu’une chute est repérée, un chargé d’écoute va effectuer une levée de doute visuelle et auditive grâce au système. Si la chute est confirmée, il va alors pouvoir prévenir immédiatement les secours.

Ce système permet donc de détecter efficacement les chutes et sans avoir la contrainte de porter un médaillon sur soi. Contrairement à la détection d’inactivité, ce système réagit immédiatement en cas de chutes et évite tout risque de fausses alertes grâce à la vérification. Ainsi, les secours et vos proches ne sont alertés qu’en cas de réel problème, et vous avez la garantie de bénéficier d’une assistance permanente et efficace. La détection par capteur optique s’avère bien plus avantageuse que les autres techniques de détection des chutes.

 

Rédaction : Daily Geek Show Août 2017

Share This