Innovations dans le logement, qu'attendent vraiment les séniors ?

Le maintien à domicile, le pari de demain

L’accroissement du nombre de personnes âgées va contraindre la société à trouver des solutions pour favoriser le maintien à domicile, les établissements de santé et d’hébergements pour personnes âgées étant en passe d’être saturés.

Aussi, la majeure partie des personnes âgées préfèrent rester à leur domicile : près de 90% des personnes optent pour le maintien à domicile. Mais lorsque la dépendance s’installe, il est plus difficile pour une personne âgée de vivre chez elle, seule. La plupart des personnes qui partent vivre en établissement spécialisé le feraient contre leur gré. Leurs habitudes sont un repère essentiel – pouvoir garder leurs activités sociales, continuer à voir leurs voisins, leurs amis, leurs proches. Et c’est avant tout une question de liberté : pourvoir organiser leur temps comme ils le souhaitent.

L’adaptation du logement se révèle être la clé du maintien à domicile.

 

Des logements perçus comme peu adaptés à la perte d’autonomie

AgeEconomie et Tunstall Vitaris ont souhaité savoir ce que pensent les Boomers [55-72 ans] de leur logement actuel pour un éventuel maintien à domicile.

Le résultat est préoccupant : plus d’une personne sur deux pense que son logement n’est pas suffisamment équipé ou adapté pour accueillir une personne en perte d’autonomie.

 

 

 

Pour aborder plus sereinement l’avenir, les séniors aimeraient davantage de sécurité pour eux-mêmes (chute, malaise, vertige, angoisse…) mais aussi pour leur logement (vol, vandalisme…). Ils soulignent également le fait d’avoir besoin de plus de confort au quotidien.

 

 

 

 

Demandeurs d’innovations pour l’équipement de leur logement, les séniors priorisent  le confort, la facilité d’utilisation et le design de ces nouvelles solutions dans leurs critères d’achat. La caractéristique du prix n’arrivant qu’en 5e position.

 

 

 

Des solutions de téléassistance encore méconnues du grand public

Ils sont persuadés à 59% que l’association téléassistance – domotique pourrait les aider à rester le plus longtemps possible à leur domicile. En revanche, il semblerait que les différentes solutions de téléassistance (outre le « célèbre » médaillon) soient encore peu connues du grand public.

 

 

 

Share This