Les chutes chez les personnes âgées sont fréquentes et représentent la première cause d’accidents mortels, à minima peuvent engendre une perte d’autonomie. Véritable fléau, différents facteurs personnels, comportementaux ou environnementaux peuvent en être à l’origine, et la prévalence augmente avec l’âge. Souvent négligé, de nombreuses enquêtes révèlent l’ampleur de ce sujet et mettent en avant les séquelles occasionnées. La prévention et la détection sont donc fondamentales.

L’expérience d’une chute fragilise la personne âgée, même en l’absence de conséquence traumatique, et peut parfois amener l’abandon de son domicile pour intégrer un établissement spécialisé (maison de retraite, EHPAD…).

Pour limiter le risque de chutes, il est possible de prendre des précautions. L’aménagement de son environnement ou la mise en place d’une hygiène de vie en sont des exemples. Mais il existe des dispositifs qui permettent de gérer efficacement les secours après une chute.

La téléassistance à domicile est un service pour la sécurisation des personnes. En cas de chute qui occasionne une immobilité (totale ou partielle), la solution déclenche automatiquement une alerte vers le centre d’écoute situé en France. Le téléconseiller analyse la situation et prévient les proches de l’abonné ou les secours d’urgence. Le dispositif  permet également de déclencher manuellement un appel d’urgence si la personne en ressent le besoin (à la suite d’un malaise par exemple).

Tomber sans réussir à se relever peut avoir des conséquences non négligeables (séquelles physiques et psychologiques, hospitalisations,…), c’est pourquoi il est important de réagir vite. Le délai d’intervention est donc crucial pour réduire les risques de complications.

Découvrez l’infographie qui illustre cet article :

infographie chute

 

Sources :

Share This